Suivez notre actualité de l'univers du bijou et du digital

    SEO, SEA, Stratégie, Ventes, Image de marque, Technique, Rédaction, Réseaux sociaux, Vidéo, Marketing et bien d'autres encore.

    Image
    mardi, 23 mars 2021 13:52

    L’usage de la réalité augmentée et virtuelle en joaillerie, bijouterie et horlogerie

    Écrit par

    Si vous suivez régulièrement notre blog, la réalité augmentée, la réalité virtuelle et leurs usages ne doivent plus vous être étranger. Et heureusement, car ces nouvelles technologies devraient être de plus en plus adopté et vous ne pourrez bientôt plus passer à côté ! 

    Il y a certains secteurs qui l’ont compris et développent déjà leurs applications de réalité augmentée. C’est le cas des secteurs de la bijouterie, joaillerie et horlogerie. Alors, quelles sont les usages de ces technologies ? Quelles marques les ont développés et où en sont-elles ? Continuez de lire pour connaître toutes les réponses … 

     

    Lucky One

    Lucky One est une startup née de l’idée d’offrir une joaillerie accessible, diversifée, colorée … La personnalisation est au centre de sa stratégie. Elle permet aux utilisateurs de choisir la couleur de l’or et des pierres en fonction de leurs envies, goûts ou de l’occasion. 

    Pour mener à bien et faciliter cette personnalisation, la startup utilise une imprimerie et une imagerie 3D.  Mais elle a souhaité aller plus loin en proposant une application reposant sur la réalité augmentée. A travers la webcam de n’importe quel appareil numérique, l’idée était de rendre possible l’essayage de bagues virtuellement, rendant ainsi la personnalisation encore plus évidente pour le consommateur. 

    Malheureusement, après 2018, nous ne parvenons plus à trouver d’informations. Nous ne savons pas si le projet est toujours au goût du jour mais on peut surveiller l’avancée de potentiels futurs projets sur le site de Lucky One


    Boucheron 

    En 2010, Boucheron a lancé, à l’occasion de la refonte de son site internet, l’essayage virtuel de bijoux. Pour cela, l’internaute devait télécharger un logiciel (assez lourd) permettant à la webcam de reconnaître les bijoux. Ensuite, il lui fallait imprimer un morceau de papier gradué, le découper, l’enrouler autour de son doigt ou de son poignet. Cela faisait office de « marqueur » et permettait à l’application de reconnaître l’emplacement souhaitée pour y faire apparaître le bijou.  

    Boucheron a été précurseur en proposant ce procédé technologique. Cependant, il y avait certaines contraintes à l’utilisation de cette solution. Aujourd’hui, les avancées et progrès dans le domaine de la réalité augmentée permettent d’éviter l’impression de marqueurs (comme nous le proposons avec notre solution Bleu Reflet). 
     

    La montre de luxe Baume 

    La marque de montres de luxe Baume, du groupe Richemont, propose leur essayage virtuel grâce à un configurateur 3D intégré au site web. Ce dernier permet de faire apparaître en 3D des montres de la collection Baume. Cette technologie les rend alors entièrement personnalisables, le tout de manière très fluide pour le consommateur. Il y a 3 000 combinaisons qui sont rendus possibles grâce à ce procédé. 

    Toutefois, de la même manière que Boucheron, cela passe pour l’utilisateur par l’impression de « marqueurs », de bracelets en papier. Cette montre en papier cartonnée contient une puce NFC qui permet de visualiser à travers son smartphone la montre comme si nous la portions vraiment. 

     

    Say Yes !, l'application de bagues de fiançailles

    En 2016, l’application Say Yes ! a profité du bond qu’a fait la réalité augmentée avec le jeu Pokémon Go pour lancer l’essayage virtuel de bague de fiançailles. Pour cela, il fallait scanner sa main gauche pour la prendre en photo. Puis choisir la bague souhaitée et sélectionner « Try it on » (« Essayer »). Une fois la bague parfaite trouvée, il y avait un lien de redirection permettant de finaliser l’achat. 

    Plus de 200 modèles était disponible sur le site. Malheureusement aujourd’hui, nous ne sommes pas parvenus à retrouver l’application ou d’informations supplémentaires. 

     

     

     

     

    Pour conclure, les secteurs de la bijouterie, joaillerie et horlogerie ont rapidement été conquis par la réalité augmenté et y ont vu une réelle opportunité de croissance. Plusieurs marques comme Lucky One, Boucheron et Baume ont cherché à rendre l’essayage virtuel de leurs bijoux possibles. Malheureusement, il semblerait que plusieurs de ses projets ne soient plus d’actualité. 

    Alors qu’en pensez-vous ? Qu’est-ce qui selon vous n’a pas fonctionné ? N’hésitez pas à nous partager votre avis ! 


    Elise Rocchesani
    Elise RocchesaniExperte en stratégie éditoriale / Rédaction web
    Frédérique Montrésor
    Frédérique MontrésorFondatrice de Bleu Reflet / Directrice de Création

    Image

    Notre vision : valoriser l’expertise des professionnels de la bijouterie au service de l’expérience utilisateur, avec le miroir virtuel, disponible en ligne, en magasin, sur mobiles et sur ordinateur.

    linkedin instagram facebook

    Accès rapides