Suivez notre actualité de l'univers du bijou et du digital

    SEO, SEA, Stratégie, Ventes, Image de marque, Technique, Rédaction, Réseaux sociaux, Vidéo, Marketing et bien d'autres encore.

    Image
    jeudi, 29 avril 2021 14:24

    Zoom sur l’horlogerie, point sur son actualité

    Écrit par

    Le marché de l’horlogerie a subi une baisse de son chiffre d’affaires de 30% liée à l’épidémie du coronavirus. Il a en effet plus souffert durant l’année 2020 que celui de la bijouterie ou de la joaillerie.

    L’horlogerie demeure toutefois un secteur incontournable. Selon Chrono24, plus de 500 000 montres ont été vendues en 2020 par plus de 3 000 professionnels. Avec ses chiffres impressionnants, son histoire légendaire et ses puissants acteurs, l’horlogerie a de quoi largement nous surprendre, d’autant plus avec les recherches et avancées technologiques sur lesquelles elle mise assez largement.

    Mais qu’a-t-on observé de nouveau pour l’horlogerie ces derniers temps ? Faisons le point

    Inscription du savoir-faire horloger au patrimoine culturel à l'Unesco 

    C’est le 16 décembre 2020 que l’Unesco a ajouté « Les savoir-faire en mécanique horlogère et mécanique d’art » à sa « Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité ». L’inscription Franco-Suisse, finalisée en mars 2019, a abouti un an et demi après pour la plus grande fierté des acteurs horlogers.

    Cette nouvelle récompense à la fois la tradition ancienne de l’arc jurassien franco-suisse (avec 80% de la filière française regroupée en Franche Comté) mais elle encourage également les innovations les plus récentes, comme celles citées ci-dessous.
    La location de montres, la seconde main 

    L’horloger Breitling s’essaie à la location sur abonnement. Il a nommé son offre Breitling Select et permet à chaque client de porter pendant 1 an, une rotation de 3 montres.  La sélection de montres de seconde-main est préétablie par la marque. Ceux qui souscrivent à cet abonnement peuvent porter chaque montre durant 1 à 6 mois avant de l’échanger avec la suivante.

    Les bracelets sont remplacés entre chaque utilisation (sauf ceux en métal). Les clients qui choisiront de profiter de cette offre pourront cumuler des points permettant de réduire le prix de certaines montres d’occasion. Ce projet est ambitieux et devrait être déployé à l’international.

    La certification de montres par le biais de la reconnaissance visuelle 

    Hublot, marque horlogère suisse de luxe, s’intéresse depuis quelques temps à la certification des montres. Elle a développé en 3 ans, avec KerQuest, une solution « e-warranty » destinée à authentifier une montre par le biais d’une simple photo.

    Comment cela fonctionne-t-il ? Dès qu’une montre est fabriquée dans les ateliers, elle est « photographie » et identifiée. Pour l’authentifier, sa garantie est activée sur l’application Hublot e-warranty avant d’être envoyée au client.

    Une fois reçue, le client n’a qu’à photographier la montre depuis l’appareil numérique de son choix pour qu’elle soit reconnue par la solution mise en place par Hublot.

    Comment cela est-il possible ? Grâce à la reconnaissance visuelle qui, selon Le Journal du Luxe, « analyse la microstructure des matériaux. (…) Selon Hublot, « même deux montres d’un même modèle sortant de la manufacture son différentiables ».

    Google Shopping amélioré par la 3D 

    La marque de montres suisse Jaeger-LeCoultre s’est associé en ce début d’année 2021 à Google Shopping. Le géant Google fait en effet de plus en plus le pari de la 3D avec l’essayage virtuel de maquillage et la visualisation de produits de mode.  

    Aujourd’hui, l’une des montres Jaeger-LeCoultre : la Master Control Chronograph, est la première montre qui peut être observé en trois dimensions sur Google Shopping. Mais ça ne devrait être que le début de l’utilisation de la réalité augmentée par Google Shopping pour les produits du secteur de l’horlogerie.  

    L'essayage virtuel grâce à la réalité augmentée 

    Bien sûr, nous le rappelons toutes les semaines sur ce blog, l’essayage virtuel est l’une des clefs permettant de redorer les secteurs de l’horlogerie, de la bijouterie et de la joaillerie après l’épidémie du COVID-19.  Avec les fermetures à répétitions des magasins et une situation sanitaire qui rend difficile les essayages de bijoux en magasin, la réalité augmentée est le remède miracle que les clients souhaitent adopter.

    L’horlogerie a déjà fait ce constat, et plus particulièrement la maison horlogère suisse IWC Schaffhaussen qui, à la suite du salon Watches and Wonders, a dévoilé son application de réalité augmentée. Afin d’améliorer l’expérience client et de développer sa digitalisation, la marque a rendu possible l’essayage de ses modèles sur la poignée des utilisateurs à travers leurs caméras de téléphones.

    Bijoutiers, horlogers, joailliers, si vous souhaitez vous aussi faire le pari de l’essayage virtuel, n’hésitez pas à découvrir Bleu Reflet, et tester la démo !

     

     

    Pour conclure, le marché de l’horlogerie utilise de plus en plus les nouvelles technologies pour améliorer son offre. Grâce à la reconnaissance visuelle ou la réalité augmentée notamment, d’énormes avancées ont pu être mises en place comme l’essayage virtuel ou l’authentification.

    Il faut rester à l’affut des dernières actualités car l’horlogerie tout comme la bijouterie ou la joaillerie sont des secteurs qui évoluent extrêmement vite !

    Alors que pensez-vous de ce point sur l’horlogerie ? Quels sont les nouveautés en lesquelles vous croyez le plus ?

    Elise Rocchesani
    Elise RocchesaniExperte en stratégie éditoriale / Rédaction web
    Frédérique Montrésor
    Frédérique MontrésorFondatrice de Bleu Reflet / Directrice de Création

    Image

    Notre vision : valoriser l’expertise des professionnels de la bijouterie au service de l’expérience utilisateur, avec le miroir virtuel, disponible en ligne, en magasin, sur mobiles et sur ordinateur.

    linkedin instagram facebook

    Accès rapides